La Cour des comptes craint un dérapage des dépenses publiques

le
4
La Cour des comptes craint un dérapage des dépenses publiques
La Cour des comptes craint un dérapage des dépenses publiques

François Hollande n'a pas manqué d'en plaisanter, assurant que le rôle de la Cour des comptes était de « douter ». Et pour cause. Dans son « rapport sur la trajectoire et les perspectives des finances publiques », rendu public mercredi après-midi, la Cour des comptes épingle les dépenses du gouvernement. Elle met aussi en garde l'exécutif sur un dérapage des finances publiques. En 2017, selon la Cour, l'objectif d'un déficit contenu à 2,7% du PIB, engagement pris en avril dans le « programme de stabilité » du ministère des Finances, sera difficilement tenable du fait des « cadeaux » faits à certaines catégories depuis depuis le début de l'année.

 

« L'atteinte de l'objectif 2017 (fixé par le gouvernement, Ndlr) est très incertaine et le respect de la trajectoire 2017-2019 des finances publiques peu réaliste », a affirmé mercredi le Premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud, lors de la présentation à la presse de ce rapport sur la situation et les perspectives des Finances publiques. Le Brexit n'est pas en cause, « les annonces successives de nouvelles dépenses publiques, qui ne sont, en l'état de nos connaissances aujourd'hui, ni financées ni gagées par des économies pérennes, font peser un risque sur les finances publiques en 2016, mais plus encore sur les années suivantes », a-t-il insisté.

 

La Cour des comptes pointe en particulier la hausse de 2% de la masse salariale, qui représente un quart des dépenses de l’État, après l'annonce par le gouvernement du dégel du point de l'indice des fonctionnaires, de l'augmentation des profs, ainsi que la hausse programmée des dépenses militaires et les aides annoncées depuis le début de l'année pour les jeunes, les agriculteurs ou l'emploi.

 

Le gouvernement n'a plus de marge de maneouvre cette année

 

Ces 6 milliards de dépenses représentent 0,3% du PIB. « Tout semble se passer comme si le dynamisme espéré ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • vazi il y a 5 mois

    n'aie pas peur Didier ça fait un peu mal au début ensuite tout va bien rappelle toi

  • jean.coq il y a 5 mois

    A la Cour des Comptes il y a des comtes qui nous content de belles histoires

  • 22329524 il y a 5 mois

    @ " j.ghest" : en Effet, vous avez Raison, la Cour des Comptes elle-même est une inutile Dépense !

  • j.ghest il y a 5 mois

    Chaque année, la cours des comptes nous indiquent les dérapages et dépenses inutiles de l'état et des collectivités locales, qui se chiffrent en milliards d'€.Chaque année, c'est le même raisonnement. Nos gouvernants lisent le rapport (ou pas), le referment et le rangent dans un placard, juste au dessus du précédent.La cours des comptes coute au contribuable 215 millions € / an .Soit on se décide enfin à suivre ses recommandations, soit on supprime définitivement la cours des comptes.