La Cour constitutionnelle allemande valide les plans d'aide de la zone euro

le
0
Les Sages allemands estiment que Angela Merkel doit désormais demander son avis au Bundestag à chaque fois qu'elle négociera un plan d'aide européen. De quoi freiner un peu plus la réactivité de la zone euro en temps de crise.

Les gardiens de la Constitution allemande ont adressé ce mercredi un laissez-passer sous condition à Angela Merkel. D'un côté, ils estiment que la chancelière n'a pas violé la Loi fondamentale allemande en accordant des dizaines de milliards d'euros de prêts aux pays en difficulté de la zone euro. Mais ils exigent en retour que le gouvernement demande le feu vert du parlement avant d'accorder tout nouveau prêt aux État en détresse financière.

La Cour constitutionnelle allemande a ainsi débouté les économistes et hommes politiques eurosceptiques qui avaient porté plainte. Ces derniers demandaient aux sages de balayer les accords européens pris dans la tourmente financière depuis mai 2010. La décision des juges n'a pas surpris les analystes. Si elle les avait suivi, cela aurait créé un chaos inimaginable en Europe, invalidant de fait la participation aux plans d'aide de l'Allemagne, première économie de la zone euro et en première ligne pour sauver la Grèce, l'I

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant