La coupe pour le City de Caballero

le
0
La coupe pour le City de Caballero
La coupe pour le City de Caballero

Dans une finale indécise et longtemps fermée, City a remporté le trophée aux tirs au buts grâce à Willy Caballero. C'est la 4e victoire finale dans la compétition pour les Mancuniens.


Liverpool FC 1-1 Manchester City

Buts : Coutinho (83e) pour Liverpool // Fernandinho (49e) pour Manchester City

En regardant les compositions de départ, les supporters citizens pouvaient craindre le pire. Leur angoisse ? Leur gardien de but, Caballero, titulaire en coupe et loin d'être un gage de sûreté. Mais finalement, c'était le jour de gloire de l'Argentin, qui a fait vibrer le public des Sky Blues. Car c'est bien Caba qui a donné le trophée aux siens, en sortant sereinement trois tirs au buts - après avoir pris une Panenka... - lors d'une séance marquée par une tension maximale. Avant cela, il avait dû s'incliner devant Coutinho après avoir vu Fernandinho ouvrir le score. Sa performance décisive lors des derniers instants permet à son équipe de repartir avec le trophée de League Cup, le quatrième dans l'histoire du club.

Sakho privé de finale


Dans une grosse ambiance, Pellegrini fait le choix de la sécurité, avec un milieu Fernando/Fernandinho/Touré très travailleur. Sturridge et Firmino mènent l'attaque dans le camp d'en face. Les premières minutes sont rouge. Plus mordant, Liverpool rentre bien dans sa rencontre. Sauf qu'à City joue un petit bonhomme nommé Agüero, qui ridiculise la charnière Sakho/Leiva et manque d'ouvrir le score en frappant le poteau. Raison pour laquelle Leiva lui colle un méchant tampon un peu plus tard.



Sakho, lui, ne se remet pas du coup de boule involontaire d'un de ses partenaires sur un duel aérien, et doit laisser sa place, en pleurs, au plus relax Kolo Touré. Le frangin de Yaya rejoint donc Milner et Sturridge sur la pelouse. Tous ont évolué sous les couleurs de Manchester par le passé. Si City semble pouvoir marquer dès qu'il s'approche de Mignolet, ce sont bien les Redsqui tiennent le ballon. La volonté est là, mais les actions sont un peu brouillonnes. Globalement, les choix et la justesse technique des 22 acteurs déçoivent.
[H2…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant