La Coupe de la Ligue en lot de consolation ?

le
0
La Coupe de la Ligue en lot de consolation ?
La Coupe de la Ligue en lot de consolation ?

Il n'y aura certainement pas de bus à impérial ou de défilé de supporters sur les Champs-Elysées dimanche en cas de victoire en Coupe de la Ligue. L'euphorie a des limites dans la Capitale depuis que QSI est arrivé avec ses millions pour faire du PSG l'un des meilleurs clubs d'Europe. Oui mais voilà, après un cuisant échec européen contre Chelsea, et une défaite frustrante face à Lyon dimanche en Ligue 1, le voyant du club parisien est passé de vert à orange. Et pourrait bien aller jusqu'au rouge en cas de défaite dimanche au stade de France. Car un trophée reste un trophée. On se souvient d'ailleurs de la joie des Parisiens en début de saison lors de la victoire au Trophée des Champions. Le succès appelle le succès. Et si Paris veut régner sur le football français, les titres de champion pourraient ne pas suffire.

Cavani à côté de la plaque

Amer mais pas abattu, Laurent Blanc a bien compris qu'il faudrait un peu de temps pour se remettre de la C1. « Nous pensions avoir évacué la déception de l'élimination en Ligue des Champions, mais apparemment ce n'est pas le cas au vu du match contre Lyon, a-t-il confié à l'issue de la rencontre. Il va bien falloir tourner cette page. Nous avons un match important à préparer avec la finale de la Coupe de la Ligue contre cette même équipe de Lyon qui a très bien joué et qui a bien su saisir sa chance. » Il n'y a pas eu que de la chance à Gerland dimanche soir. De l'envie aussi. Beaucoup plus côté OL. Et c'est peut-être là où le constat est inquiétant. Edinson Cavani est très loin de sa meilleure forme. Mais il n'y a pas que lui. Thiago Motta, Ezequiel Lavezzi et même l'indéboulonnable Thiago Silva semblent beaucoup moins impliqués.

Un doublé pour clore une année brillante

Certains évoquent une baisse de motivation à l'approche de la Coupe du Monde au Brésil. Pourquoi pas ? Après tout, le PSG sera sacré champion de France, c'est une certitude. La C1 envolée, il ne reste finalement plus que la Coupe de la Ligue à disputer. Un trophée décrié, qui ne fait pas rêver les grands joueurs qui composent cette équipe, mais qui a le mérite d'exister. Pour sa première saison sur le banc parisien, Laurent Blanc a l'occasion de réaliser un doublé. Une quête dans laquelle un certain Carlo Ancelotti avait échouée l'an passé. Et même si le renouvellement de son contrat ne dépend pas que de cette victoire, Laurent Blanc en fait un point d'honneur. « C'est vrai qu'il va falloir remobiliser le groupe et que certains éléments retrouvent leur efficacité offensive », a-t-il conclu dimanche. Un avertissement pour certains. Un vrai rappel à l'ordre pour d'autres.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant