La cote des yearlings s'est emballée à Deauville

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - La traditionnelle vente de yearlings, qui a eu lieu à Deauville du 17 au 19 août, a permis de déclarer un chiffre d'affaires de 34,68 millions d'euros, en hausse de 17%, alors que le catalogue était allégé de 106 poulains, comme le précise Arqana. Mieux, le prix moyen de 134.622 euros est le meilleur jamais obtenu pour une vente d'août, avec une progression de 37% sur 2012. Egalement orienté à la hausse, le pourcentage de yearlings vendus s'est établi à 75,15%, soit une progression de 10 points.

La vente a été le théâtre de belles batailles d'enchères opposant des investisseurs à la recherche de poulains correspondant à des critères d'achat exigeants. Un large éventail d'acheteurs a fait le déplacement, affluant notamment du Qatar, de Dubaï, d'Arabie Saoudite, de Russie, du Kazakhstan, d'Australie, des États-Unis, du Japon, d'Amérique Latine, d'Afrique du Sud, mais aussi de l'ensemble de l'Europe.

Le tandem constitué par Peter et Ross Doyle, qui agissait notamment pour le compte de Cheikh Joaan Al Thani, s'est emparé de la tête du classement des acheteurs avec sept yearlings acquis pour un total de 2.525.000 euros. Il a été talonné par John Ferguson, conseiller de Cheikh Mohammed Al Maktoum, repartant avec huit yearlings pour un total de 2.490.000 euros. Mandore International Agency a complété le podium avec neuf poulains achetés pour 2.295.000 euros.

L'Écurie des Monceaux a dominé pour la deuxième année consécutive le classement des vendeurs. Elle a totalisé un chiffre d'affaires très élevé de 5.607.000 euros, pour un total de vingt-quatre yearlings vendus à un prix moyen de 233.625 euros. À la deuxième place s'établit Coulonces Consignment qui a vendu vingt-trois poulains pour un total de 3.679.000 euros. Comme en 2012 et 2011, le Haras des Capucines s'installe à la troisième place avec vingt chevaux vendus pour un total de 3.539.000 euros.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant