La Cote de l'Ivoire monte du RDC ? .

le
0
La Cote de l'Ivoire monte du RDC ? .
La Cote de l'Ivoire monte du RDC ? .

Quand les concierges se retrouvent au RDC (Rez-De-Chaussée), elles papotent, elles papotent... Et elles disent quoi, les concierges ? Ben, que la Côte d'Ivoire est favori contre la République Démocratique du Congo, ce mercredi soir à Bata

Un Eléphant, ça trompe énormément. Depuis 2006, en fait Cette année-là a vu fleurir la fameuse "génération dorée" qui devait tout casser : Kolo et Yaya Touré, Zokora, Romaric, Tiéné, Eboué, Drogba, Dindane, Kouassi, Baky Koné, etc. Problème : sur le continent, la grande Egypte du seigneur Shehata était injouable. Les Ivoiriens valeureux ont perdu en finale de CAN 2006 face aux Pharaons aux tirs au but (0-0, puis 2 tab à 4). Rebelote en demies de CAN 2008 face aux mêmes, mais sur une tuerie (1-4), puis en CAN 2010 face à l'Algérie, mais en quarts (2-3 a.p). En 2012, la voie était enfin libre pour décrocher un deuxième trophée après l'unique triomphe continental de 1992. L'Egypte avait été emportée par sa "révolution" et le Ghana s'était bêtement fait surprendre en demies par la Zambie. Laquelle Zambie se présentait en challenger contre des Ivoiriens favoris en finale. Et alors ? Que dalle ! Englués dans un 0-0 glauque façon L1, les Eléphants se sont crashés encore aux tirs au but (0-0, 7 tab à 8, Kolo Touré et Gervinho ayant foiré). A la tête des Chipolopolos, le bon Hervé Goupil avait joué un tour de Renard hyper défensif aux potes de Didier Drogba Didier, on l'attendait pour un dernier tour de piste à la CAN 2013, mais les Eléphants se sont encore faits surprendre en demies par un Nigeria pas vraiment extra (1-2).
Yaya bas, et Bony & Clyde
Avec une nouvelle déception en Coupe du monde au Brésil (giclage au premier tour) et le retrait définitif de Drogba, on pensait que c'en était fini pour cette génération dorée. D'autant plus que lors des éliminatoires de la cette CAN 2015, les "Orange" s'étaient fait taper au Cameroun (1-4) et à dom par la RDC (1-2). Deuxième de sa poule, la Côte d'Ivoire s'est qualifiée pour la Guinée Equatoriale mais n'a vraiment pas brillé au premier tour (1-1 face à la Guinée et le Mali, puis 1-0 face aux Domptés). Les Ivoiriens se sont bien repris en quarts face à l'Algérie où leur victoire en mode croco les a propulsés en demies (3-1). Le style, c'est du Hervé Goupil : pas folichon, très solide en 3-5-2 avec Bony & Clyde (Gervinho) devant. Maître Renard a bien compris au Mondial 2014 qu'un Yaya Touré systématiquement cramé quand il revient en sélection pour les grandes compètes était beaucoup plus utile dans un positionnement bas. Dans le rond central, il oriente et distribue, se projetant quand même parfois devant mais pas avec son...


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant