La cote de confiance de François Hollande se stabilise

le
0
SONDAGE - En montant au front sur tous les dossiers, le chef de l'État est parvenu à enrayer la chute de sa popularité.

«Nous sommes passés de la présidence normale à la présidence de combat.» À l'Élysée, l'heure est à l'offensive, et pas seulement au Mali. Certes, François Hollande mène les troupes françaises à la bataille contre les «terroristes». Mais les stratèges de l'Élysée ont bien l'intention de filer la métaphore sur tous les sujets. Preuve de ce glissement progressif du pouvoir, les trois séminaires qui se sont tenus depuis le début de l'année, sur les investissements d'avenir, les jeunes et l'emploi, se sont déroulés à l'Élysée.

La Rue du Faubourg-Saint-Honoré donne l'impulsion politique et la Rue de Varenne met en musique les décisions. On est loin des débuts du quinquennat, quand Hollande laissait son premier ministre en première ligne pour se concentrer sur la posture d'arbitre.

François Hollande s'est vite rendu compte que les te...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant