La Côte d'Ivoire veut mettre fin à la contrebande de cacao

le
0
(Commodesk) La Côte d'Ivoire renforce les sanctions contre la contrebande de cacao, explique l'Agence ivoirienne de presse (AIP). Toute personne qui organise la fuite du cacao ivoirien vers l'étranger encoure, outre le retrait de son agrément, une peine de deux à 10 ans d'emprisonnement et une amande pouvant atteindre 50 millions de francs CFA (102.000 euros). La contrebande de cacao depuis la Côte d'Ivoire avait baissé entre 2007 et 2010. Durant cette période, le trafic avait même lieu dans le sens inverse, les producteurs des pays voisins cherchant à profiter des prix de vente plus avantageux en Côte d'Ivoire. Mais depuis la crise post-électorale fin 2010 et les sanctions mises en place par l'Union européenne, premier consommateur mondial, environ 100.000 tonnes de fèves de cacao ont passé illégalement les frontières, notamment vers le Ghana.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant