La Côte d'Ivoire veut assurer la moitié de la production mondiale de cacao

le
0
(Commodesk) Grâce à la réforme de la filière café-cacao, votée le 2 novembre dernier, la Côte d'Ivoire espère "contrôler au moins la moitié de la production mondiale de cacao", a déclaré le ministre de l'Agriculture, Coulibaly Sangafowa, cité par l'Agence ivoirienne de presse (AIP). Le pays est actuellement le premier producteur global, avec 35% du volume. D'après le ministre, la nouvelle disposition devrait permettre "d'optimiser les ventes à l'international afin de reverser un meilleur revenu aux producteurs". Un prix minimum leur sera par ailleurs garanti, comme avec les "caisses de stabilisation", en vigueur jusqu'en 1999. Cet organisme étatique avait été supprimé avec la libéralisation du secteur. La réforme, censée entrer en vigueur début 2012, fait polémique : des multinationales présentes sur le territoire tentent de préserver les avantages fiscaux dont elles bénéficiaient sur la transformation. Ce que contestent les coopératives locales, qui crient à la concurrence déloyale.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant