La Cote d?Ivoire légifère sur le pétrole

le
0

La Cote d'Ivoire met à jour son code pétrolier, pour attirer des investisseurs. Une révision du code instauré en 1996 a été présentée le 18 avril en conseil des ministres, pour prendre en compte la réhabilitation des sites abandonnés par les compagnies internationales,  favoriser la transparence du secteur, renforcer l'exploration et la production. L'Etat ivoirien espère par cette simplification administrative tirer un meilleur profit de son potentiel pétrolier.

La Cote d'Ivoire produit 50.000 barils jour, et en consomme la moitié. Sa capacité d'exportation pétrolière est  jusqu'ici  50 fois moindre que celle du Nigeria, alors que son potentiel se monte à 100 millions de barils. La raffinerie d'Abidjan peut traiter jusqu'à 70.000 barils/jour.

Les sociétés étrangères souhaitant prospecter l'offshore travaillent en partenariat avec la société locale Petroci, les dernières en date étant Africa Petroleum et l'australienne Rialto Energy. Total est présent depuis 2010 sur le bloc 100, et la canadienne CNR sur le champ Baobab. Abidjan a aussi réclamé une part d'un gisement découvert dernièrement  par le russe LukOil au large du Ghana.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant