La Côte d'Ivoire conteste le rejet de cargaisons au Brésil

le
0

Le Conseil café-cacao, chargé de la gestion de la filière en Côte d'Ivoire, conteste le renvoi de deux cargaisons de cacao depuis le Brésil.

D'après les douanes brésiliennes, 10.000 tonnes de cacao livrées mi-août en provenance d'Abidjan ne répondaient pas aux exigences phytosanitaires du pays : elles n'étaient pas accompagnées de documents attestant d'une fumigation, et contenaient des insectes en quantité. D'après la partie ivoirienne, les cargaisons incriminées ont été inspectées et les certificats délivrés.

Le Conseil rappelle que ses règles imposent le traitement, obligation légale et nécessité commerciale pour les exportateurs agréés. La partie brésilienne a suspendu les importations par mesure de sauvegarde.

Le CCC n'a pas détecté d'irrégularités dans les opérations d'exportation du cacao ivoirien sur le marché international et a tenu à rassurer les acheteurs internationaux sur la bonne marche des opérations à l'exportation. Il souligne que le respect de la fumigation du cacao est "une obligation légale et une nécessité commerciale".

Une enquête est en cours auprès des exportateurs agréés concernés.

La Côte d'Ivoire est le premier producteur et exportateur mondial de cacao.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant