La Côte d'Ivoire bloque les exportations de cacao et de café

le
0
Alassane Ouattara tente d'asphyxier financièrement Laurent Gbagbo qui s'accroche au pouvoir.

La rumeur d'une décision imminente circulait dans les couloirs de la Conférence des chefs d'État et de gouvernement des pays de l'Uemoa (Union économique et monétaire ouest-africaine) qui s'est achevée samedi dernier à Bamako, au Mali. Conforté par le soutien politique apporté par ces derniers, qui ont réaffirmé qu'ils le reconnaissaient «comme le président légitimement élu de la Côte d'Ivoire», et par la démission forcée du gouverneur de la Banque centrale, accusé d'aider en sous-main Laurent Gbagbo, Alassane Ouattara, a annoncé lundi «l'arrêt immédiat de toute exportation de café et de cacao», jusqu'au 23 février.

En frappant les deux matières premières qui font vivre le pays, le président, toujours isolé dans son hôtel et soumis au blocus des partisans de Laurent Gbagbo, espère réussir à asphyxier l'ancien chef de l'État qui s'accroche au pouvoir. Libre de ses mouvements, ce dernier contrôle toujours la douane, la police, la gendarmerie et l'ad

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant