La Côte d'Azur bientôt à l'abri du black-out

le
0
INFOGRAPHIE - RTE démarre la construction d'une ligne souterraine pour sécuriser l'alimentation électrique.

RTE (Réseau de transport d'électricité) démarre aujourd'hui le chantier du «filet de sécurité» de l'alimentation électrique du Var et des Alpes-Maritimes. «Dans trois ans, quand la construction de 107 km de ligne souterraine en 225.000 volts sera achevée, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur sera à l'abri du black-out régional», explique Catherine Greiveldinger, directrice régionale de RTE. Paca est en effet une «péninsule électrique», selon le jargon de RTE. Elle est alimentée par une seule ligne de 400.000 volts «structurellement fragile». Le Var et les Alpes-Maritimes ne sont donc pas à l'abri d'une rupture de l'alimentation. La décision de construire cette ligne a d'ailleurs été prise après l'incident majeur de novembre 2008 qui avait plongé 2,5 millions de clients dans le noir pendant quatre heures. D'autres coupures étaient intervenues en 2003, 2005 et 2009. Le problème n'est pas récent. Il devait être résolu par la construction d'une ligne à très haute tension (à 400.000 volts) dans le haut Var. Mais comme elle traversait le site classé des gorges du Verdon, des associations ont obtenu en 2006 du Conseil d'État qu'il l'interdise.

Saut technologique

RTE a dû trouver une autre solution. Une ligne souterraine à 225.000 volts et de 107 km va donc être construite en trois tronçons, de Boutre (au sud de Manosque) à Trans-en-Provence, Fréjus à Biançon et Biançon à Cannes-la Bocca. Le plus long fait 65 km et constitue un record mondial. «C'est la plus longue liaison souterraine à 225.000 volts en courant alternatif à ce niveau de puissance, 800 MW. Cela a pu être réalisé grâce à un saut technologique», souligne Catherine Greiveldinger. «Il n'y a nulle part ailleurs d'équivalent. Une ligne souterraine de 87 km est en cours de construction en Australie mais elle est cinq fois moins puissante», ajoute-t-elle. «Le Canada ou la Russie possèdent de longues lignes souterraines mais en courant continu et nécessitant de très onéreuses installations de conversion, une option qui a été choisie pour passer sous les Pyrénées car il n'y avait pas d'autres solutions», précise Jean-Marc Baguet, responsable du chantier.

L'investissement s'élève à 200 millions d'euros qui s'ajoutent aux 85 millions déjà dépensés depuis l'abandon du projet de ligne THT Boutre-Carros, pour optimiser les installations existantes.

Une fois opérationnel, le filet de sécurité assurera à Paca un niveau de sécurité comparable à celui du reste de la France. Mais cela n'est pas suffisant. La région doit en outre maîtriser sa consommation (le programme EcoWatt incite à lever le pied lors des pics de consommation) et augmenter sa production locale. Le Var et les Alpes-Maritimes ne produisent en effet que 10 % de leur consommation.

LIRE AUSSI:

» Le réseau électrique français prêt pour l'été

» Une nouvelle ligne électrique France-Espagne

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant