La corruption selon David Cameron

le
0

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 11 mai, le vote attendu des sénateurs brésiliens, qui doivent se prononcer sur la destitution de Dilma Rousseff, un nouvel attentat en Turquie, la greffe du groupe Etat islamique en Afghanistan, et une gaffe signée David Cameron.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant