La corrida n'a plus rien à voir avec la tarte Tatin !

le
1
La corrida va quitter l'inventaire du patrimoine culturel immatériel de la France.
La corrida va quitter l'inventaire du patrimoine culturel immatériel de la France.

Les défenseurs de la cause animale boivent du petit-lait. Cinq ans après son entrée dans l'inventaire des quelque 300 coutumes héritées de nos ancêtres du patrimoine culturel immatériel français, la corrida en disparaît. En 2011, l'Observatoire national des cultures taurines et l'Union des villes taurines de France ? deux organisations férues de tauromachie ? avaient obtenu l'inscription de cette pratique séculaire au prestigieux label, où cohabitent divers jeux et danses, savoir-faire lié à l'artisanat, rituels en tout genre et traditions orales.

Une décision infirmée en juin 2015 par la cour administrative de Paris saisie par l'association Droits des animaux et du Comité radicalement anti-corrida (Crac). Les aficionados à l'origine du rattachement de la « course de taureaux » controversée au PCI s'étaient aussitôt pourvus en cassation, dans l'espoir que la justice se ravise. L'extraordinaire recours n'aura, hélas, pas eu l'effet escompté : le Conseil d'État l'a rejeté mercredi 27 juillet dernier. Cerise sur le gâteau : le duo d'amateurs de spectacles tauromachiques doit désormais verser 3 000 euros à ses opposants.

Vers une abolition définitive ?

« Ils ont été frappés d'irrecevabilité ! » exulte Jean-Pierre Garrigues, le président du Crac. Contacté par Le Point.fr, le directeur applaudit une victoire « totale et historique » arrachée au terme...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5441845 il y a 4 mois

    Faute de pouvoir faire quelque chose contre le Djihadisme, la justice montre toute sa force contre les corrida....