La Corogne épate, Aduriz s'éclate

le
0
La Corogne épate, Aduriz s'éclate
La Corogne épate, Aduriz s'éclate

Calé dans son confortable fauteuil de leader, le Barça continue de se balader en Liga. Autour du soleil, les planètes gravitent : La Corogne et Vigo mettent la Galice à l'honneur, tandis qu'à Valence, la période Nuno Espirito Santo prend fin. Côté gourmandises, Aduriz et Banega enfilent leur plus beau tablier.

L'équipe du week-end : Deportivo La Corogne


Récent vainqueur du Celta Vigo, l'autre grand nom de Galice commence à faire parler de lui en bien. Voire en très bien. Après une nouvelle victoire sur la pelouse de Las Palmas (0-2), le Deportivo La Corogne de Victor Sánchez pointe à la cinquième place du classement, dans la roue de son rival régional. Oui, on parle bien de ce même club maintenu à l'ultime journée la saison dernière, sur la pelouse d'un Barça déjà champion. Revenus des enfers, les Coruñés se paient même le luxe d'être plus efficace hors de leurs bases, puisqu'ils ont récupéré plus de la moitié de leurs 21 points à l'extérieur (12 contre 9). Une performance due, entre autres, à la projection offensive galicienne régulièrement conclue par son buteur désormais attitré, Lucas Pérez. Dans ce voyage aux îles Canaries, l'homme vient d'inscrire son neuvième but en treize journées, grâce à une nouvelle offrande de Fayçal Fajr (91e). En première période, les Blanquiazules avaient vu le contre-son-camp de David Simon leur faciliter la tâche (19e). La réception du FC Séville la semaine prochaine devrait permettre de voir si le Depor possède encore quelques tours dans son sac.

Le Don Quichotte du week-end : Aritz Aduriz


C'est un fait, il n'y a pas d'âge pour avoir la pêche, d'autant plus lorsque l'on exerce sa passion. L'exemple le plus flagrant, c'est celui laissé par Aritz Aduriz depuis le début de la saison. Avec trois nouveaux buts inscrits ce week-end sur la pelouse du Rayo Vallecano (0-3), le natif de Saint-Sébastien a prouvé deux choses : d'une, sa capacité à marquer quelle que soit sa position, avec un but pied gauche, un autre pied droit, puis une tête à bout portant. De deux, le finisseur des Leones porte son total de banderilles plantées dans la saison 2015/2016 à 20, toutes compétitions confondues : 10 en Liga, 6 en Ligue Europa et 4 en Supercoupe d'Espagne. Mieux que Luis Suárez (18), Neymar (16) ou Cristiano Ronaldo (16). Le tout après 34 bougies soufflées en février dernier… Si Vicente del Bosque souhaite apporter de l'expérience à la jeune attaque de la Roja pour…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant