La Corée s'attaque aux conglomérats

le
0
La nouvelle présidente Madame Park a lancé un avertissement musclé aux grands groupes du pays afin qu'ils évitent les licenciements. Une surprise de la part de l'élue conservatrice, réputée proche des «chaebols».

Réfléchissez y à deux fois avant de supprimer des emplois. Lancé aux grands conglomérats par la toute nouvelle présidente conservatrice de la Corée du sud, Park Geun-hye, l'avertissement semble surprenant.

La fille de Park Chung-hee, grande figure des années 60 et 70, initiateur de l'industrialisation à marche forcée du pays, était plutôt censée défendre les «chaebols», comme on les appelle en Corée, Hyundai, Samsung, SK, Posco, LG. C'était son concurrent malheureux Moon Jae-in, candidat des progressistes, qui voulait les démanteler.

À eux cinq, ils pèsent plus de la moitié du PIB (produit intérieur brut) de la Corée du sud. Mais ils sont accusés d'étouffer l'innovation et le développement des petites entreprises du pays.

À l'heure o...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant