La Corée du Sud s'interroge sur l'exécution de «l'amie» de Kim Jong-un

le
0
Une chanteuse nord-coréenne qui avait rencontré l'actuel président il y a dix ans a été arrêtée et exécutée avec onze autres personnes pour violation de la loi contre la pornographie.

Un Barberousse stalinien sanguinaire rattrapé par un flirt de jeunesse en Corée du Nord. Quelques mois après avoir menacé les États-Unis de guerre «nucléaire» Kim Jong-un fait de nouveau parler de lui sur Internet, cette fois-ci dans la section «people» catégorie tyran. Le dictateur nord-coréen aurait fait exécuter «à la mitraillette» une ex-petite amie starlette, accusée d'avoir tourné une vidéo salace, avance le quotidien sud-coréen Chosun Ilbo, se fondant sur une source anonyme. Pour corser l'affaire, la jeune chanteuse Hyon Song-wol est issue de la même troupe d'artistes que la première dame de Pyongyang, Ri Sol-ju, laissant entrevoir une sulfureuse rivalité amoureuse au sommet du régime le plus fermé du monde. Le pouvoir aurait saisi des vidéos pornographiques de la j...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant