La Corée du Sud craint un nouveau coup d'éclat de Kim Jong-un

le
0
INFOGRAPHIE - Après avoir demandé au personnel des ambassades étrangères de quitter Pyongyang d'ici mercredi, la Corée du Nord a ordonné ce lundi l'évacuation de tous les ouvriers du parc industriel intercoréen de Kaesong. Tantôt alarmiste, tantôt prudente, sa voisine du Sud ne sait plus que penser.

Séoul

Pyongyang n'est plus à une provocation près. Après deux mois d'escalade, la Corée du Nord a encore fait monter la tension d'un cran en ordonnant ce lundi l'évacuation de ses 53.000 ouvriers du parc industriel de Kaesong, dernier vestige de la coopération Nord-Sud. Une décision unilatérale en réponse «aux provocations inacceptable à l'encontre de sa dignité», a déclaré le régime nord-coréen, creusant encore le fossé avec la Corée du Sud. Le matin même Séoul avait sonné l'alarme en déclarant redouter que Pyongyang ne se livre très prochainement à un nouvel essai nucléaire. Les services de renseignement sud-coréens ont détecté des «signes» de pr...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant