La Corée du Nord veut une enquête de l'Onu sur la CIA

le
0

GENEVE, 22 janvier (Reuters) - La Corée du Nord a réclamé jeudi l'ouverture d'une enquête du Conseil des droits de l'homme de l'Onu sur les pratiques de l'Agence centrale du renseignement américain (CIA) dénoncées par une commission du Sénat des Etats-Unis dans un rapport diffusé le mois dernier. "Les crimes de torture de la CIA, qui ont été menés dans des formes médiévales les plus brutales et ont été unanimement dénoncés à travers le monde, doivent être sévèrement punis par la communauté internationale", déclare So Se Pyong, ambassadeur de la République populaire démocratique de Corée auprès de l'Onu à Genève, dans une lettre remise au président du CDH. Le représentant de Pyongyang demande que ce dossier soit inscrit à l'ordre du jour de la prochaine session du Conseil des droits de l'homme, du 2 au 27 mars, et souhaite la constitution d'une commission d'enquête indépendante sur le sujet. Dans un rapport diffusé début décembre, la commission du Renseignement du Sénat des Etats-Unis affirme que les "interrogatoires poussés" menés par la CIA après les attentats du 11 septembre 2001 ont été bien plus brutaux que l'agence de Langley ne l'a admis et, contrairement à ses affirmations, n'ont pas permis d'obtenir d'informations de nature à déjouer des menaces. Le rapport accuse également la CIA d'avoir trompé la Maison blanche, le Congrès et l'opinion publique sur l'efficacité de même que sur les méthodes employées dans ce programme s'inscrivant dans le cadre de la "guerre contre le terrorisme" déclenchée par George W. Bush. (voir ID:nL6N0TT3FB ) (Stephanie Nebehay; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant