La Corée du Nord tire deux missiles à courte portée en mer du Japon

le
0
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un le 9 mars dans un centre de recherche nucléaire.
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un le 9 mars dans un centre de recherche nucléaire.

Selon Séoul, les deux missiles ont été tirés jeudi matin et ont franchi chacun 500 kilomètres avant de s’abîmer en mer Orientale.

La Corée du Nord a tiré jeudi 10 mars deux missiles balistiques à courte portée au large de ses côtes orientales, alimentant les tensions régionales après de récents tests nucléaires, a annoncé son voisin sud-coréen.

Selon un porte-parole du ministère sud-coréen de la défense, les deux missiles ont été tirés jeudi matin vers 5 h 20 (23 h 20 mercredi, heure française) et ont franchi chacun 500 kilomètres avant de s’abîmer en mer du Japon, au large du port nord-coréen de Wonsan.

Des tests fréquents Les tests de missiles à courte portée sont relativement fréquemment utilisés par le régime de Kim Jong-un, de plus en plus isolé sur la question de son arsenal nucléaire. La semaine dernière, la Corée du Nord avait déjà tiré six projectiles à courte portée au large de ses côtes orientales en réaction à une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU alourdissant nettement les sanctions internationales la visant.

Le Conseil de sécurité avait imposé cette nouvelle série de sanctions après les derniers essais nucléaires et balistiques menés par le régime communiste. La Corée du Nord avait revendiqué en janvier avoir testé avec succès sa première bombe à hydrogène ou bombe H, une annonce mise en doute par nombre d’experts internationaux en raison notamment de l’ampleur de la déflagration enregistrée, bien moins forte que celle qui aurait accompagné une bombe thermonucléaire

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant