La Corée du Nord ourdirait de nouvelles provocations

le
0
Le Pentagone redoute un troisième test atomique et se prépare à des accrochages frontaliers.

À Séoul

Quand Pyongyang montre les dents, Washington et Séoul serrent les rangs. Face aux nouvelles menaces proférées par la Corée du Nord, le Pentagone et son allié sud-coréen tiennent depuis jeudi des discussions de haut niveau dans la capitale américaine pour se préparer à une provocation le long du 38e parallèle. Car au lendemain de l'échec de la fusée Unha 3, qui explosa en plein vol le 13 avril dernier, les alliés s'attendent à un printemps à hauts risques sur la péninsule. Depuis plusieurs jours, le régime de Kim Jong-un gronde et promet de mener bientôt des «actions spéciales» à l'encontre du Sud avec «des moyens sans précédent». Des menaces militaires qui visent en particulier le président sud-coréen Lee Myung-bak, surnommé «le traître» par la propagande qui a multiplié depuis plusieurs jours les messages d'insultes via Twitter. Le régime stalinien l'accuse d'avoir manqué de respect à l'occasion des célébrations du centenaire de son fo

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant