La Corée du Nord et le nucléaire : les étapes-clefs du programme

le , mis à jour à 12:00
0
La Corée du Nord et le nucléaire : les étapes-clefs du programme
La Corée du Nord et le nucléaire : les étapes-clefs du programme

Après l'annonce du premier test d'une bombe à hydrogène en Corée du Nord, qui a déjà procédé à des essais nucléaires en 2006, 2009 et 2013, voici les grandes étapes depuis 2002 du programme nucléaire et balistique conduit par Pyongyang.

- 2002 -

- Janvier : le président américain George W. Bush qualifie la Corée du Nord, avec l'Irak et l'Iran, d'«axe du mal».

- Octobre : Washington affirme que Pyongyang conduit un programme secret d'uranium hautement enrichi, violant ainsi l'accord de dénucléarisation de 1994. La Corée du Nord dément mais ses livraisons de pétrole sont suspendues.

- Décembre : le Nord dévoile son réacteur Yongbyon, qui produit du plutonium, et expulse les inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

- 2003 -

- Janvier : Pyongyang se retire du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP).

- 27-29 août : 1ère session des négociations à Six à Pékin (Corée du Nord et Corée du Sud, Chine, États-Unis, Japon et Russie).

- 14 octobre : l'ONU vote des sanctions économiques et commerciales.

- 2005 -

- 10 février : Pyongyang annonce avoir fabriqué des armes nucléaires d'autodéfense.

- 19 septembre : lors de négociations à Six, le Nord accepte de cesser son programme nucléaire et de revenir au TNP, en échange de garanties diplomatiques sur sa sécurité et d'une aide énergétique.

- 9-11 novembre : échec d'un nouveau round de négociations, le Nord insistant sur la levée, par les États-Unis, d'un gel de comptes financiers à Macao.

- 2006 -

- 9 octobre : premier essai nucléaire de la Corée du Nord.

- 5 juillet : essais de lancement de sept missiles, dont un Taepodong-2 (longue portée), qui explose en vol après 40 secondes.

- 2007 -

- 13 février : le Nord accepte d'entamer le démantèlement de son programme nucléaire et d'accueillir des inspecteurs de l'AIEA, en échange d'un million de tonnes de carburant et de son retrait de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant