La Corée du Nord dément avoir piraté les systèmes du Sud

le
0
    SEOUL, 13 mars (Reuters) - La Corée du Nord a démenti 
dimanche avoir mené des attaques via internet contre les 
systèmes informatiques de la Corée du Sud, et qualifié les 
accusations de Séoul en ce sens d'inventions. 
    Les services de renseignements sud-coréens ont fait savoir 
vendredi que la Corée du Nord avait récemment accéléré ses 
cyber-attaques contre le Sud et avait réussi à pirater les 
téléphones mobiles de 40 responsables de la sécurité nationale, 
selon ce qu'ont rapporté des élus du Parlement de Séoul après 
avoir été briefés lors d'une réunion à huis-clos. 
    "Nous ne pouvons pas nous contenter d'ignorer les 
accusations soudaines, vexantes et haineuses du Sud contre son 
voisin", lit-on dimanche dans une tribune du Rodong Sinmun, le 
quotidien officiel du parti communiste au pouvoir à Pyongyang. 
    L'article accuse Séoul d'avoir évoqué cette cyber-attaque 
dans le but de justifier une nouvelle loi controversée de lutte 
contre le terrorisme. 
    Les services de renseignements sud-coréens ont également 
annoncé cette semaine que la Corée du Nord avait tenté de 
pirater les adresses internet de salariés des chemins de fer 
sud-coréens dans le but d'attaquer le système de contrôle des 
transports. 
    La Corée du Sud est en état d'alerte élevée contre 
d'éventuelles menaces de cyber-attaques de Pyongyang après 
l'essai nucléaire mené par le régime communiste début janvier et 
le lancement d'un missile de longue portée le mois dernier, ce 
qui a déclenché de nouvelles sanctions de la part des Nations 
unies. 
    La tension avec la Corée du Nord est également exacerbée par 
les manoeuvres en cours entre les troupes américaines et 
sud-coréennes dans le cadre d'un vaste exercice de débarquement 
amphibie.   
    Dans le cadre de ces manœuvres, le porte-avions américain à 
propulsion nucléaire USS John C Stennis est arrivé en Corée du 
Sud dimanche. 
    La Corée du Nord a menacé de répondre à ces manoeuvres par 
une offensive tous azimuts. 
     
 
 (Tony Munroe et Hooyeon Kim; Danielle Rouquié pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant