La conversion de fonds tire l'ISR en France

le
0
(NEWSManagers.com) - L'investissement socialement responsable (ISR) sort progressivement de sa marginalité. En 2010, les encours ISR détenus par les clients français ont augmenté de 35% pour s'établir à 68,3 milliards d'euros, selon l'enquête annuelle exclusive réalisée par Novethic sur le marché français de l'ISR. Mais la conversion de gros fonds (Fonsicav -monétaire-, et Tricolore Rendement -actions) à l'ISR ainsi que le dynamisme de l'épargne expliquent cette croissance vigoureuse dans un contexte globalement difficile pour la gestion d'actifs dont les encours n'ont progressé que de 1,7% selon les chiffres de l' AFG.
Selon Catherine Husson-Traoré, directrice générale de Novethic, " la culture de l'ISR est sortie de sa niche" et la forte croissance observée en 2010 pourrait se poursuivre sous l'effet de plusieurs facteurs, les politiques de conversion souvent considérées comme un axe stratégique, la montée de puissance de l'approche ISR pour l'analyse des risques, le développement des pratiques d'intégration ou encore le développement de l'offre solidaire dans le cadre de l'épargne solidaire.
L'an dernier, l'écart entre la gestion collective et la gestion dédiée s'est creusé. Avec une croissance de 39%, la gestion collective représente désormais 59% du marché ISR et dépasse ainsi les 40 milliards d'euros alors que la gestion dédiée atteint 28,2 milliards d'euros. La domination de la gestion collective amorcée en 2009 se confirme donc avec, entre autres, la conversion à l'ISR d'OPCVM non ISR pour un montant supérieur à 10 milliards d'euros, souligne Novethic.
Ce qui a permis notamment de compenser la décollecte de 2 milliards d'euros observée en 2010 en gestion collective qui concerne plus spécifiquement les fonds monétaires ISR.
Pour la deuxième année consécutive, l'épargne salariale ISR a quasi doublé. Avec des encours proches de 10 milliards d'euros, elle représente désormais 18% du total de l'épargne salariale. A l'origine de cet engouement, la loi qui, depuis le début de l'année, oblige les entreprises à proposer au moins un fonds solidaire en épargne salariale, fonds qui est fréquemment un fonds ISR.
A noter enfin que la sélection ESG, principalement de type " best-in-class" , reste l'approche archi-dominante mais recule et s'approche du seuil de 90% des encours ISR. Les approches d'engagement structurées percent à 4% à la faveur de la conversion d'un grand fonds actions adepte de cette approche, alors que les exclusions normatives se tassent légèrement en passant de 28% à 21%.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant