La contribution française à Solar Impulse

le
0
Bertrand Piccard et André Borschberg ont pu compter sur le soutien de l'aéronautique française.
Bertrand Piccard et André Borschberg ont pu compter sur le soutien de l'aéronautique française.

Solar Impulse a un léger accent français... Si le succès de l'engin solaire doit être avant tout attribué au génie créatif helvète, incarné par Bertrand Piccard et André Borschberg, l'apport français à ce projet sans précédent est loin d'être négligeable. L'aboutissement de Solar Impulse, symbolisé par un tour du monde réussi au moyen de l'avion fonctionnant uniquement à l'énergie solaire, valide la réputation positive dont jouit l'aéronautique française.

Beringer, l'allié français

Soucieuse de réunir les meilleurs composants possible dans la construction de SI1 et SI2, l'équipe de Bertrand Piccard a fait appel à diverses entreprises étrangères pour fournir des pièces de qualité. Parmi celles-ci, la société familiale française située dans les Hautes-Alpes Beringer et partenaire du projet Solar Impulse depuis ses débuts en 2003 a fabriqué le système de freinage, les trains d'atterrissage et les pneus des deux engins. Des pièces qui exigent une qualité irréprochable étant donné que le poids de l'avion repose sur une roue principale. D'autant que le second modèle de Solar Impulse à bord duquel Bertrand Piccard et André Borschberg ont accompli le tour du monde pèse 2 500 kilos, soit 900 kilos de plus que le précédent, selon Rémi Beringer, directeur général de la société et fils des entrepreneurs Gilbert et Véronique Beringer. Ainsi l'ensemble roue-frein-pneu doit-il être retourné au siège de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant