La contraction de l'activité des services se ralentit

le
0
LA CONTRACTION DE L'ACTIVITÉ DES SERVICES SE RALENTIT
LA CONTRACTION DE L'ACTIVITÉ DES SERVICES SE RALENTIT

PARIS (Reuters) - L'activité dans le secteur privé s'est contractée en mai à un rythme un peu moins fort qu'en avril mais laisse néanmoins augurer une nouvelle baisse du PIB au deuxième trimestre, selon les chiffres définitifs de l'indice Markit des directeurs d'achats publiés mercredi.

L'indice composite, qui combine services et secteur industriel, est ressorti à 44,6 contre 44,3 en avril. Même s'il atteint son plus haut niveau cette année, il reste nettement sous la barre de 50, qui sépare contraction et expansion de l'activité.

L'indice du seul secteur des services est resté stable à 44,3, soit le même niveau que l'estimation provisoire publiée le 23 mai. L'indice définitif du secteur manufacturier, publié lundi, était ressorti en hausse.

"L'indice composite pour les deux premiers mois du deuxième trimestre augure d'une contraction du PIB" de la période après celles enregistrées sur les deux trimestres précédents, a déclaré Jack Kennedy, économiste de Markit.

"La baisse substantielle des prix à la production n'a pas empêché l'activité de continuer à se contracter à un rythme conséquent, dans un environnement de faiblesse de la demande et de manque de confiance chez les clients", a-t-il ajouté.

Il souligne encore que l'avis des chefs d'entreprise interrogés sur leurs perspectives d'activité reste très timoré, ce qui laisse penser qu'ils n'entrevoient pas de réelle amélioration

Yann Le Guernigou, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant