La contagion s'étend sur les marchés

le
0
La Bourse de Paris perd 2,46% à la clôture, à 3636,96 points. Les craintes de contagion de la crise irlandaise ont entraîné les marchés à la baisse. Les banques ont particulièrement été attaquées.

Près de sept mois après la crise grecque, l'Union européenne a présenté dimanche un vaste train de mesures destiné à arrêter la contagion de la crise irlandaise au reste de la zone euro et à rassurer les marchés financiers. Mais rien n'y fait. Malgré une petite ouverture en hausse, le CAC 40 est revenu, en fin de matinée, dans le rouge. L'ouverture de Wall Street en baisse a ensuite aggravé la situation. Le CAC a creusé ses pertes en fin de journée pour finalement clôturer sur une baisse de 2,46% à 3636,96 points.

Le seuil des 3700 points échappe à nouveau aux investisseurs dans un volume d'échanges pourtant soutenu (4,054 milliards d'euros). L'indice phare de Paris ne parvient pas à regagner le terrain perdu la semaine dernière au terme d'une semaine très agitée. Le CAC avait perdu près de 4% en cinq jours. Il lâche 7,61% depuis le début de l'année.

Ailleurs en Europe, l'indice vedette Dax de la Bourse de Francfort a fini en forte baisse de 2,20% à 6697,97

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant