La construction du gazoduc Iran-Pakistan se poursuit

le
0
Le Pakistan ne renoncera pas au projet de gazoduc avec l'Iran, en dépit de l'embargo de la communauté internationale sur l'Iran. Le porte-parole pakistanais du ministère des affaires étrangères a assuré que les sanctions concernaient principalement le nucléaire et en aucun cas le pipeline.

Le secrétaire d'Etat du pétrole et des énergies du Pakistan a affirmé, selon la presse locale, le 31 janvier, que les besoins du pays étaient trop importants pour renoncer au gaz du gisement iranien South Pars. Cette installation pourrait fournir quotidiennement au pays, 21,5 millions de mètres cubes de gaz.

Les Etats-Unis sollicitent régulièrement le Pakistan pour qu'il abandonne le projet, en lui promettant des aides pour se fournir en gaz au Tajikistan. Mais Islamabad semble bien déterminé, le gouvernement a annoncé que son tronçon de gazoduc serait achevé d'ici 2014 et relié aux 900 km déjà construits en Iran. L'objectif de Téhéran étant d'atteindre ensuite l'Inde puis la Chine.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant