La construction de maisons individuelles recule

le
13
Les mises en chantier de logements neufs sont au plus bas depuis 1998.

Décidément, la construction est en panne en France. «Avec 66.900 logements commencés entre juillet et septembre, on touche un niveau historiquement bas, souligne Michel Mouillart, professeur à l'université Paris Ouest, spécialiste du secteur. Jamais un trimestre n'avait été aussi faible depuis 1998. Cela nous fait revenir quinze ans en arrière.» Le phénomène touche de plein fouet la maison individuelle, le rêve d'une majorité de Français. Cette année, 126.000 maisons seront vendues contre 143.000 l'année dernière et 160.000 en 2010.

Une chute souvent passée sous silence car les constructeurs de maisons individuelles n'ont pas une notoriété très forte. Qui connaît le leader du marché, Maison France Confort, ou un de ses challengers, Maison Pierre? Il n'y a guère que Maison Phénix, une des marques de Geoxia, à être identifié par les Français. Avec cela, l'émiettement du marché (3000 constructeurs de maisons) ne favorise pas une prise de parole claire. En plus, les chantiers de ces maisons sont moins spectaculaires que la construction de bâtiments avec 50 ou 60 appartements.

N'empêche, cette chute de 18 % des ventes en rythme annuel est très inquiétante car, en France, on construit traditionnellement plus de maisons que d'appartements en accession à la propriété ou de HLM. Le gouvernement ne peut pas l'ignorer s'il caresse toujours l'idée de construire 500.000 logements par an alors qu'en 2012 on ne dépassera pas 320.000 unités. Autre élément, la maison individuelle, dont le coût d'achat moyen est faible (autour de 180.000 euros avec le terrain), cible des populations modestes. Du coup, employés et ouvriers peuvent plus difficilement acheter leur logement.

Les raisons de cette chute sont connues. «Les banquiers ont réduit l'accès au crédit, explique Christian Louis-Victor, président de l'Union des maisons françaises. Au lieu de prêter sur vingt-cinq ans, ils sont passés à vingt ans maximum. Ils demandent un apport de 20 % contre 5 % avant et n'acceptent plus que les mensualités d'emprunt dépassent le tiers des revenus du néopropriétaire.» Avec cela, depuis 2011, les coups de pouce publics aux accédants à la propriété ont été revus à la baisse: PTZ+ sans différé d'amortissement, Pass foncier supprimé.

«La disparition du Crédit immobilier de France va peser sur notre activité car les banques qui reprendront son activité ne pourront pas accorder des prêts aussi favorables à nos clients», affirme Patrick Leleu, président de Geoxia. Pour compliquer la situation, l'introduction en janvier 2013 d'une nouvelle norme (RT 2012) qui oblige à consommer moins d'énergie renchérit actuellement le prix des maisons. «Le surcoût est de 8 à 15 % suivant les régions, assure Patrick Vandromme, PDG de Maison France Confort. Pour le compenser nous réduisons la taille des maisons. Nous faisons des 5 pièces à 95 m2 contre 100 m2 jusqu'alors.»

40.000 pertes d'emploi

Des expédients qui n'empêchent pas les ventes de se dégrader. Avec des conséquences sur l'emploi. Cette année, Maison France Confort aura vendu entre 5800 et 6000 maisons contre 6750 l'année dernière. «Du coup, nous passerons à 1500 salariés contre 1600 en ne remplaçant pas les départs et en faisant des ruptures conventionnelles», affirme Patrick Vandromme. De façon plus globale, les ventes en berne de maisons vont déboucher mécaniquement sur des pertes massives d'emplois. «25.000 maisons à construire en moins se traduira par 40.000 pertes d'emploi, estime Christian Louis-Victor. Nous enregistrons des dépôts de bilan en Bretagne dans les Pays de Loire.»

LIRE AUSSI:

» Chute spectaculaire des crédits immobiliers

» Investissement locatif, les villes les plus rentables

» Est-ce le moment d'acheter un logement occupé?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7440558 le samedi 3 nov 2012 à 22:08

    "Les raisons de cette chute sont connues." «Les banquiers ont réduit l'accès au crédit" faux ce n'est pas la raison principale mais tout simplement le manque de candidats acheteurs : précarité d"emploi , cout du foncier toujours trop élévé , hausse du prix du carburant . la cause principale est donc la solvabilité des ménages, qui a contraint les banques a ressérer leurs conditions d'octroi et non l'inverse . Ce mr n'a rien compris

  • loco93 le mercredi 31 oct 2012 à 15:52

    Les banques ont commencé à intégrer que le marché immo est baissier; elles demandent donc plus de garantie de la part des acquéreurs potentiels qui ont l'intention d'acheter au moment où les prix sont en surchauffes. Les vendeurs qui sont encore trop gourmands devront donc revoir leurs prétentions à la baisse d'ils veulent vendre. Et bien entendu qu'ils sont demandeurs: séparation, chômage, départ en retraite, mutation, agrandissement du foyer... Une épave à 500K, ce n'est que pour des pigeons!

  • omigda le mercredi 31 oct 2012 à 12:58

    chez moi maison d'ouvriers (92) 60m2 avec 100m2 de terrain 530k avec travaux + Frais de notaire, qui peut vivre dans des taudis pareils! Arretez d'acheter c est du nimporte quoi!

  • uran le mercredi 31 oct 2012 à 12:11

    Au risque d'en déplaire à certains les dégâts ont commencé avec Nicolas 1er qui a massivement taxé les épargnants. François II trouve qu'il n'y a pas assez de dégâts il en remets une couche et pas avec le dos de la cuillère.

  • uran le mercredi 31 oct 2012 à 12:09

    C'est le mari qui dit à sa femme: on va droit dans le mur.Elle lui répond: ce n'est pas grave on n'y est pas encore dans le mur.

  • uran le mercredi 31 oct 2012 à 12:07

    En 2 mots on est mal barré.

  • M6749774 le mercredi 31 oct 2012 à 11:17

    Ce qu nous prépare DuFlot de Parole ne va rien arranger.

  • M2941863 le mercredi 31 oct 2012 à 11:08

    Les propriétaires ne baisseront pas leur prix et attendront, ils ont tout leur temps puisque ne sont pas demandeurs, par contre les acheteurs devront revoir leur prétention d'achat. les agences sont les premières à vouloir s'en mettre plein les poches, que les acheteurs soient intelligents et s'adressent en direct aux vendeurs, les sites comme PAP ne manquent pas pour faire de bonnes affaires.

  • finkbro1 le mercredi 31 oct 2012 à 10:42

    Mais a chaque fois que le crack est proche, on voit les mecs de century 21 a la télé disant que pas de soucis, la france ne peut plus avoir le meme probleme que dans les années 90, les proprio se disent alors qu ils peuvent laisser à la vente des biens a des prix prohibitif, mais l illusion est entrain de se craquelée

  • paumont1 le mercredi 31 oct 2012 à 10:41

    cette baisse est surtout due aux banques et aux refus de crédits, ainsi qu'au prix des maisons; car contrairement à ce qui est dit dans l'article, le prix des maisons individuelles s'est envolé, pour construire, il faut un terrain, et le prix de ces derniers est devenu prohibitif.