La construction de logements neufs continue de chuter

le
2

Les mises en chantier de logements neufs ont chuté de près de 19% au deuxième trimestre. La tendance ne semble pas à l'amélioration puisque le nombre de permis de construire délivrés est toujours en recul.

Les mises en chantier de logements en France ont continué à se détériorer au deuxième trimestre, chutant de 19,3% entre avril et juin pour s'établir à 69.531 unités, selon les statistiques du ministère de l'Écologie publiées ce mardi. La construction de neuf a reculé de 18,7% tandis que celle sur bâtiment existant a chuté de 24%. Les mises en chantier de logements ordinaires sont, elles, ressorties en baisse de 21,9%, à 63.338 unités, contre un recul de 21,4% de mars à mai. En revanche, le segment des logements en résidence (seniors, étudiants...), plus restreint, a bondi de 20,9% entre avril et juin, à 6193 unités (contre une augmentation de 9,7% à fin mai).

Sur les douze mois écoulés entre juillet 2013 et juin 2014, le nombre de logements neufs mis en chantier affiche un recul plus modéré, de 10,7%, à 305.654 unités. Celui-ci représente néanmaoins un plus bas depuis novembre 1998. La baisse s'accentue encore une fois: elle n'était encore que de 8,5% entre juin 2013 et mai 2014 et de 6,5% sur les douze mois écoulés à fin avril. Et les perspectives ne semblent pas aller vers une reprise de la construction, les autorisations de permis de construire -qui renseignent sur les futures mises en chantier- ayant elles aussi reculé. Elles ont chuté de 12,5% entre avril et juin par rapport à la même période l'an dernier. C'est un léger mieux par rapport à fin mai, où elles étaient alors en recul de 16,1%, sans toutefois que cela laisse présager une reprise plus robuste. Sur douze mois, la baisse des permis de construire est de 20,2% à 387.748 unités, équivalente à celle enregistrée un mois plus tôt (-20,7%).

Malgré les annonces de Manuel Valls pour relancer le secteur et espérer atteindre l'objectif gouvernemental de 500.000 logements construits par an, la construction reste pour l'instant sinistrée. Des mesures concrètes doivent être prises en septembre afin de raviver l'activité du bâtiment. Parmi celles-ci, un nouveau prêt à taux zéro pour les ménages qui achètent un logement ancien à la campagne et y effectuent des travaux. La ministre du Logement, Sylvia Pinel, espère ainsi enrayer la crise de la construction et faire oublier le bilan de sa prédécesseure, Cécile Duflot, dont les actions ont accentué la paralysie du marché immobilier.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Phillrug le mardi 29 juil 2014 à 15:44

    Duflot a flingué l' investissement locatif, et ce ne sont pas les mesurettes de septembre quiqui changeront grand chose...

  • SuRaCtA le mardi 29 juil 2014 à 11:40

    Merci Duflot, elle a transformé une sitation delicate en marasse en à peine 2 ans...