La construction de logements continue de chuter

le
33

Elle a encore reculé (-9 %) au cours des trois derniers mois. L'objectif de 500.000 logements neufs par an fixé par François Hollande s'éloigne.

Toujours moins. Entre décembre et février, la construction de logements neufs a encore reculé. Avec un peu plus de 79.000 unités commencées, la chute est de 9 %. Si on prend en compte une année pleine, entre mars 2013 et février 2014, le recul est plus limité (- 2 %). Mais on aura construit seulement 329.000 logements. Beaucoup moins qu'en 2011 où la production avait atteint les 421.000 unités. Et cela ne devrait pas s'améliorer dans les prochains mois car les permis de construire qui se transformeront rapidement en ouvertures de chantier sont également en fort recul. (-22 % sur les trois derniers mois à 91.400 unités).

Pour la ministre du Logement, Cécile Duflot, cette contre-performance est ennuyeuse car le gouvernement s'était engagé à construire 500.000 logements neufs par an. Une façon de réduire la pénurie de logements et in fine de faire baisser le prix des appartements et des maisons qui s'était envolé dans la décennie 2000. Or, aujourd'hui, l'équipe de Jean-Marc Ayrault n'en finit pas de communiquer de mauvais chiffres sur ce sujet aussi.

«Il faut réglementer et réguler»

Si elle n'arrive pas à stimuler suffisamment la production de logements, Cécile Duflot travaille sur d'autres pistes pour faire baisser les prix. Par exemple, elle va réduire les normes qui font grimper les coûts de construction. Le PDG de Nexity, Alain Dinin, a aussi quelques idées pour écraser les prix des logements. L'une consisterait à ne faire qu'un parking et non pas deux par logement neuf dans les grandes agglomérations. L'autre piste vise à peser sur le prix du foncier. «40 % du prix, c'est le terrain, explique-t-il. Il a été multiplié par cinq en dix ans en région parisienne. Il faut réglementer et réguler le prix des terrains par les collectivités.»

Certaines villes comme Montreuil ou Pantin ont testé cette formule: au lieu de vendre leurs terrains constructibles au promoteur immobilier le plus offrant, elles fixent un prix raisonnable et choisissent le promoteur sur la qualité de son programme. Elles lui imposent également de vendre ses logements à des prix raisonnables. Une piste peu suivie par les mairies car la vente de terrains est une source de revenus importante pour les collectivités.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • onclecub le vendredi 28 mar 2014 à 09:07

    Je te laisse ton univers que je respecte et garde le mien. Bonne chance !

  • loco93 le vendredi 28 mar 2014 à 08:51

    Oneclub, continue de sacraliser les riches au pays merveilleux des bisounours, tu dois sûrement être fan de JP Pernaut et de son JT ou autre médias à sensation appartenant à une multinationale. Mais oublies pas que cette facette a aussi son mérite: sans pauvres, les riches ne peuvent exister, ce sont les pauvres et les moins pauvres qui accomplissent le travail, constituent le plus gros panel de consommateurs et sont vecteurs d'image pour la notoriété de tes protėgės.

  • onclecub le vendredi 28 mar 2014 à 07:17

    Logo93 il va vite falloir prendre des cours d'économie pour comprendre quels sont les véritable postes de dépense dans une entreprise, et quels sont les vrai freins à l'embauche. Continue à regarder les créateurs de valeurs avec ta haine et ton dégoût, cela ne fera que justifier ta place dans ton monde si c'est ce que tu souhaite. Je respecte ta volonté.

  • loco93 le jeudi 27 mar 2014 à 22:50

    onclecub, merci pour tes banalités; a vrai dire je répondais à supersum. Mais sais tu que l'immobilier trop cher contribue à la hausse du chomage? pour une entreprise celà bride investissement, embauche et gonfle les prix de vente. pour le particulier, c'est son pouvoir d'achat qui est touché. Si tu préfére le camps des pigeonnés c'est ton choix mais quand les riches auront tout siphonné ils iront continuer ailleur; pourquoi crois tu que le cac40 grimpe alors que c'est la crise en France?

  • onclecub le mercredi 26 mar 2014 à 19:01

    Loco93 ne vois-tu pas la corrélation avec la hausse du chômage ? Quand il n'y aura plus de "riches" à faire payer, n'as-tu pas peur de devoir à ton tour donner tout ce que tu as. A ce rythme là tu vas vite en faire l'expérience... Supporteras-tu de te faire alors haïr par plus pauvre que toi ?

  • loco93 le mercredi 26 mar 2014 à 13:22

    Pénurie de logements, un discours maintenu par les acteurs de l'immo pour relancer leur business, il suffit de constater la quantité d'immeubles inoccupés dans les grandes villes (surtout paris) et les programmes Scellier, de Robien et autre Besson qui ne trouvent pas preneurs en province; A qui profite donc le crime? côté investisseurs, il est temps d'arbitrer pour la bourse, le cycle hausse/baisse dans immo/bourse se sont toujours chevauchés ainsi!

  • jean-641 le mercredi 26 mar 2014 à 12:53

    et pour contribuer à l'accession à la propriété, l'état a donné la possibilité aux regions et departements d'augmenter les "droits de mutation" ( taxe sur les transactions immobilieres)de 3.8 à 4.5%, soit une petite hausse discrète de....18.4% ! ca va aider à acheter,c'est sur !du dogme et des impots, et on voit l impact sur le marché.

  • M6860185 le mercredi 26 mar 2014 à 12:49

    exactement comme en 81 avec Mitterrand, on le savait. Une catastrophe immobiliére dont sont victimes les plus faibles. Merci les donneurs de leçons.

  • dsta le mercredi 26 mar 2014 à 11:33

    ..et Hollande qui n'est pas plus brillant est INCAPABLE de la virer ! Quel ramassis d'amateurs ! Pauvre France !

  • M1945416 le mercredi 26 mar 2014 à 11:03

    mais non la soupe est trop bonne ...