La construction d'un gratte-ciel record, un mauvais présage pour la Chine ?

le
0
L' «Indice gratte-ciel» prédit les crises économiques en fonction de la hauteur des tours. Sans doute une mauvaise nouvelle pour la Chine, qui est en train de construire la tour la plus haute du monde.

La Chine construit actuellement la tour le plus haute du monde: la dénommée «Sky City» devrait être achevée en quatre mois à peine et mesurer 838 mètres. Mais le projet ne semble pas enchanter le gouvernement chinois, qui a déjà plusieurs fois bloqué les autorisations nécessaires à sa construction. Les réticences des autorités de l'Empire du Milieu pourraient bien s'expliquer par une théorie économique hétérodoxe: l'«indice gratte-ciel», élaboré en 1999 par Andrew Lawrence, analyste chez Dresdner Kleinwort. Cet indice cherche à établir une corrélation entre la construction d'immeubles culminants et les cycles économiques. Les géants d'acier, dont se jetaient les spéculateurs ruinés par le cataclysmique jeudi noir de 1929, seraient le signe avant-coureur d'une pé...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant