La consommation durablement touchée

le
1
INFOGRAPHIE - En 2012, les dépenses des ménages ont reculé pour la 2e fois depuis 1949. Une tendance difficile à inverser.

C'est la seconde baisse en... 64 ans. L'an dernier, le traditionnel moteur de la croissance française - la consommation des ménages - a reculé de 0,4 %, après la petite hausse de 2011 (+0,5 %), indique une note récapitulative de la situation publiée lundi par l'Insee.

Ce sont ainsi des secteurs entiers qui ont pâti de la frilosité des ménages, de la culture en passant par les loisirs (cinéma, restaurant...), les achats en automobiles neuves étant les plus touchés. La consommation en biens et services de téléphonie et celle liée au logement restent «dynamiques». Mais, au total, c'est bien la restriction qui a dominé...

Les ménages ont pourtant, en 2012, moins alimenté leurs bas de laine que l'année précédente, leur taux d'épargne ayant baissé de 0,4 point pour s'établir à 15,6 %. Mais cela n'a pas suffi à compenser...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ch.orru le mardi 11 juin 2013 à 12:47

    Et encore, ce n'est rien par rapport à ce que sera 2013.