La consommation des ménages recule à nouveau en octobre

le
2
NOUVEAU RECUL DE LA CONSOMMATION DES MÉNAGES EN OCTOBRE
NOUVEAU RECUL DE LA CONSOMMATION DES MÉNAGES EN OCTOBRE

PARIS (Reuters) - La consommation des ménages français a baissé de manière inattendue de 0,2% en octobre avec les dépenses en énergie, reculant pour le troisième mois consécutif selon les données publiées vendredi par l'Insee qui fragilisent les anticipations d'un net rebond de l'activité au quatrième trimestre.

Le chiffre pour le mois de septembre a été confirmé à -0,1%.

Treize économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un indicateur en hausse de 0,2% en octobre, leurs estimations allant de la stabilité à +0,5%.

Le recul de la consommation sur le premier mois du quatrième trimestre fragilise les anticipations d'un retour à la croissance de l'économie française sur la période octobre-décembre après une contraction inattendue de 0,1% du produit intérieur brut sur les trois mois précédents.

L'Insee et la Banque de France prévoient une progression de 0,4% du PIB au quatrième trimestre par rapport aux trois mois précédent.

Les dépenses de consommation en énergie ont accentué leur contraction (-4,9% en octobre après -0,7% en septembre), traduisant notamment l'effet de températures au-dessus des normales saisonnières sur les dépenses de chauffage.

Après une hausse de 0,7% en septembre, les dépenses en biens durables ont augmenté de 0,8%. Les dépenses en automobiles ont accéléré en octobre (+1,5% après +0,8%).

Les achats en équipement du logement progressent également (+0,1%, après +0,4% le mois précédent).

Après un recul de 0,9% en septembre, la consommation en textile, habillement et cuir a diminué de 0,3% en octobre.

Les dépenses de consommation en autres biens fabriqués, quasi-stables sur la période juillet-septembre, augmentent légèrement (+0,2%).

La consommation en produits alimentaires a rebondi en octobre (+1,4% après -0,2% en septembre et -0,6% en août), notamment dans les produits à base de tabac.

Marc Joanny

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le vendredi 29 nov 2013 à 10:31

    On consomme moins mais cela fait travailler plus (il y a parait-il moins de chômeurs)Bizarre bizarre vous avez dit bizarre, comme c'est étrange!

  • M4189758 le vendredi 29 nov 2013 à 09:41

    JPi - Normal: on paye leurs impôts et les rappels de leurs impôts. Sans oublier les retraites dorées qui augmentent les prix de ce que l'on achète.