La consommation de produits bio en France a quadruplé en dix ans

le
1
LA CONSOMMATION DE PRODUITS BIO EN FRANCE A QUADRUPLÉ EN DIX ANS
LA CONSOMMATION DE PRODUITS BIO EN FRANCE A QUADRUPLÉ EN DIX ANS

PARIS (Reuters) - Le marché des produits issus de l'agriculture biologique a quadruplé en dix ans pour atteindre quatre milliards d'euros en 2011, soit environ 2,6% de la consommation alimentaire en France, selon des données publiées mardi par l'Agence Bio.

La crise économique ne devrait pas avoir d'impact sur la consommation, qui augmentera encore en 2012, estime ce groupement d'intérêt public.

"En période de crise les gens se retournent vers de la sécurité, et 'la bio' représente cette sécurité", a déclaré François Thierry, président de l'Agence Bio, au cours d'une conférence de presse.

Les moyennes et grandes surfaces concentrent toujours la majorité des ventes (65%), loin devant les ventes à la ferme ou les marchés. Avec près de la moitié de ses habitants qui mangent du bio, la région parisienne est en tête des régions les plus consommatrices de France.

Les prix restent une préoccupation des consommateurs de bio, plus de 90% d'entre eux considérant que des prix moins élevés favoriseraient l'essor du marché.

Interrogée sur le niveau des prix, l'Agence Bio a dit ne pas être en mesure de fournir de chiffres précis étant donné la forte variations selon les produits.

"Nous prêtons une grande attention aux prix mais nous refusons de donner un chiffre magique car nous ne croyons pas en la valeur d'une moyenne dans ce domaine", a dit Elisabeth Mercier, directrice de l'Agence Bio.

En dix ans, le nombre d'exploitations agricoles bio a plus que doublé, passant de 10.300 environ en 2001 à 23.100 en 2011. L'agriculture biologique représente aujourd'hui 4,6% des surfaces agricoles en France. L'objectif fixé par le Grenelle de l'environnement était d'atteindre 6% des surfaces en 2012.

Marion Douet, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rdalbin le mardi 14 fév 2012 à 15:37

    Beaucoup, de producteurs s'y mettent; vu le montant des aides a la reconversion !!la production, ne les intéressent qu'a demi (effet d'aubaine) signé un agriculteur bien informé