La consommation d'électricité en France a chuté de 6% en 2014, pénalisée par la météo

le
2
Heath Oldham/shutterstock.com
Heath Oldham/shutterstock.com

(AFP) - La consommation française d'électricité a reculé de 6% en 2014, atteignant son niveau le plus bas en douze ans, en raison de la douceur des températures en cette année la plus chaude observée en France depuis 1900, selon le bilan annuel publié mardi par RTE.

La consommation électrique annuelle est ressortie à 465,3 térawattheures (TWh) l'an dernier contre 495 TWh en 2013 et 451 TWh en 2002, a précisé dans un communiqué la filiale autonome d'EDF qui gère le réseau national de lignes à haute tension.

Corrigée des aléas climatiques, elle s'est aussi inscrite en baisse de 0,4%.

"Cette légère diminution de la consommation d'électricité française reflète une activité économique ralentie mais également l'effet des mesures d'économie d'énergie déployées en France depuis plusieurs années", a expliqué RTE.

Dans le détail, la consommation des particuliers, des professionnels et des PME/PMI a reculé de 0,5% à 392,4 TWh, un repli inédit après plusieurs années de hausse suivies d'une tendance à la stabilisation en 2013.

La consommation de la grande industrie s'est elle stabilisée à 67,4 TWh, après trois années de baisse.

Concernant la production d'électricité, elle a reculé de 1,8% à 540,6 TWh en 2014, avec une part des énergies renouvelables (hydraulique inclus) continuant à progresser pour frôler les 20% de la consommation française.

L'an dernier, la France est restée le plus grand exportateur de courant de l'Europe, le solde des échanges avec les pays voisins s'établissant à 65,1 TWh.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bsr16 le mardi 27 jan 2015 à 19:08

    parce que manque à gagner pour l'etat et EDF( encore l'etat)

  • jfmaudi le mardi 27 jan 2015 à 18:19

    Pourquoi "pénalisée" ? Réjouissons nous au contraire !