La consommation d'électricité a reculé de 6% en 2014 en France

le
8
RECUL DE 6% DE LA CONSOMMATION D'ÉLECTRICITÉ EN FRANCE EN 2014
RECUL DE 6% DE LA CONSOMMATION D'ÉLECTRICITÉ EN FRANCE EN 2014

PARIS (Reuters) - La consommation française d'électricité a reculé de 6% en 2014 en données brutes à 465,3 térawattheures (TWh) en raison principalement de la douceur du climat, selon un bilan dévoilé mardi par RTE, l'opérateur du réseau de transport d'électricité français.

Corrigées des aléas climatiques, la consommation française baisse de 0,4%, a précisé dans un communiqué la filiale d'EDF.

La consommation des PMI/PME, des professionnels et des particuliers recule de 0,5%, corrigée des variations saisonnières, alors que celle de la grande industrie reste stable.

La baisse "reflète une activité économique ralentie mais également l'effet des mesures d'économie d'énergie déployées en France depuis plusieurs années", a souligné RTE.

La production française d'électricité a atteint 540,6 TWh en 2014, en baisse de 1,8% par rapport à 2013, avec une part des énergies renouvelables (hydraulique inclus) qui continue d'augmenter et représente 19,5% de la consommation française.

La production nucléaire, en hausse de 3,0% par rapport à 2013 grâce notamment à une baisse des prolongations d'arrêts de réacteurs, a de son côté représenté 77% de la production totale en 2014.

La production des centrales à charbon, dont plusieurs ont fermé, a en revanche plongé de 58%, et celle des centrales à gaz baisse de 28%.

La puissance installée du parc de production français a progressé de 0,5% en 2014, avec une nette hausse des capacités éoliennes et photovoltaïques (+12% et +21% respectivement).

La France reste le pays le plus exportateur d'électricité en Europe en 2014, avec un solde de 65,1 TWh. Les échanges sont exportateurs vers tous les pays voisins à l'exception de l'Allemagne, avec laquelle le solde est importateur à hauteur de 5,9 TWh.

RTE a également indiqué qu'il prévoyait d'investir 1,5 milliard d'euros en 2015, contre 1,4 milliard en 2014.

La société, qui achemine l'électricité entre les fournisseurs et les consommateurs, exploite en France environ 100.000 km de lignes à haute tension et emploie près de 8.400 personnes.

La presse a récemment rapporté qu'EDF étudiait des possibilités d'évolution de RTE qui pourraient inclure la vente d'une participation dans l'opérateur du réseau de transport d'électricité français ou une scission partielle.

(Benjamin Mallet, édité par Matthieu Protard)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • alain..c le mardi 27 jan 2015 à 12:11

    Les subventions de l'éolien sont de plus plus importantes en absolu, bientôt 1/4 de la facture des particuliers sert de subvention merci les verts ou les vers

  • M4369955 le mardi 27 jan 2015 à 12:00

    Non messieurs, si le prix ne baisse pas c'est la faute des règles européennes.Avec sont électricité nucléaire peu chère si EDF était nationalisée le prix de l'électricité serait bien moins cher et cela pour le bénéfice des particuliers mais aussi des entreprises qui produisent "made in France". Mais tout ça est interdit par l'Europe.

  • M7097610 le mardi 27 jan 2015 à 11:09

    la CGT gouverne EDF, vous le savez bien...

  • berkowi le mardi 27 jan 2015 à 10:46

    L’électricité est la seule énergie en France dont le prix ne baisse pas. Pourquoi ? Les sociétés alternatives en France ne proposent pas de prix concurrentiels. Pourtant les prix de gros de l'électricité intra Europe ont fortement baissés. Où se trouve l'anomalie ?

  • domin288 le mardi 27 jan 2015 à 10:34

    Moins il y a de consommation, moins il y a d'argent qui rentre pour EDF et moins il y a de rémunération pour l'état et les syndicats. Il faut donc augmenter le pourcentage de spoliation des pigeons (clients ou "subventionneurs" des syndicats Ndlr augmentation de 0.10c) .

  • tixi68 le mardi 27 jan 2015 à 10:32

    donc le prix devrait baisser?

  • khmane08 le mardi 27 jan 2015 à 10:29

    pour le comité d'entreprise (% du CA et non masse salariale)

  • M5770460 le mardi 27 jan 2015 à 10:20

    Pourquoi paye t-on plus cher alors???