La conscience de la mort renforce le goût pour la vie

le
0
La confrontation de près à l'expérience de la mort pousse de nombreuses personnes à changer de comportement, souvent de manière positive.

La suggestion des penseurs romains nous invitant à penser régulièrement à notre mort (memento mori, «souviens-toi que tu dois mourir») prouve désormais, grâce aux dernières recherches en psychologie sociale, son efficacité sur notre mieux-être et la construction de notre vie.

En effet, pendant longtemps, les chercheurs tentaient de comprendre comment nous canalisions notre angoisse existentielle. C'est notamment la théorie de la gestion de la peur (terror management theory-TMT) qui faisait référence, et des auteurs comme Tom Pyszczynski, professeur honoraire de l'université du Kansas, ont montré que la terreur de la mort nous poussait inconsciemment à nous «accrocher» à des croyances culturelles, menant ainsi indirectement à plus de violence entre les groupes humains.

Davantage de gentillesse après le 11 septembre

Aujourd'hui, cette observation ne suffit plus. Des chercheurs de l'université du Missouri, après avoir compulsé une douzaine d'études, viennent de déc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant