La confusion persiste en zone euro 

le
0
La tenue d'un sommet européen reste toujours incertaine. L'Italie a adopté définitivement son plan d'austérité de 48 milliards d'euros.

La zone euro était toujours, jeudi, sous forte pression, au lendemain d'une dégradation de trois crans de la dette souveraine grecque, à «CCC», par l'agence Fitch, et à la veille de la publication de nouveaux bulletins de santé des banques européennes. Des résultats très attendus pour un secteur très exposé, sachant que la participation des créanciers privés, banques et fonds d'investissement à une restructuration de la dette grecque provoque toujours des dissensions au sein de l'Union, en particulier entre Paris et Berlin. Angela Merkel en fait un préalable à la mise en place d'un deuxième plan de sauvetage de la Grèce, jugé pourtant indispensable pour rassurer les agences de notation et calmer les marchés.

En tournée en Afrique, la chancelière allemande a déclaré «que pour la tenue d'un sommet extraordinaire de la zone euro - prévu initialement aujourd'hui - la condition préalable serait que nous soyons en mesure de prendre une décision». Dans l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant