La confiance des ménages stable à un bas niveau en juillet

le
0
LA CONFIANCE DES MÉNAGES STABLE À UN BAS NIVEAU EN JUILLET
LA CONFIANCE DES MÉNAGES STABLE À UN BAS NIVEAU EN JUILLET

PARIS (Reuters) - La confiance des ménages est restée stable en juillet en France même s'ils sont plus pessimistes sur l'évolution du chômage, selon les données publiées mercredi par l'Insee.

L'indicateur qui synthétise cette confiance ressort à 86 points, comme en juin et comme l'attendaient les économistes interrogés par Reuters, continuant d'évoluer bien en deçà de sa moyenne de long terme calée à 100.

L'opinion des Français sur leur situation financière personnelle future a augmenté en juillet pour le troisième mois consécutif (+2 points) et celle sur leur situation personnelle passée a rebondi de trois points.

Dans le même temps, la proportion de ménages considérant comme opportun de faire des achats importants est restée quasi stable, ces trois soldes demeurant nettement sous leur moyenne de longue période.

L'opinion des ménages sur leur capacité d'épargne actuelle s'est effritée (-2 points) de même que celle sur leur capacité d'épargne future, qui a perdu un point après un bond de sept points en juin. La proportion de ménages considérant qu'il est opportun d'épargner est stable.

L'opinion des ménages sur le niveau de vie futur en France perd deux points, annulant sa hausse de juin, et celle sur le niveau de vie passé un point.

S'agissant du chômage, les craintes concernant son évolution sont en augmentation pour le quatrième mois consécutif, la proportion de ménages qui pensent qu'il va augmenter progressant de deux points.

Enfin, les ménages sont moins nombreux à penser que les prix ont augmenté (-2 points) et presque aussi nombreux qu'en juin à anticiper une augmentation des prix (+1 point).

(Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant