La confiance des ménages en léger recul en juin

le
0
DÉGRADATION DE LA CONFIANCE DES MÉNAGES EN JUIN
DÉGRADATION DE LA CONFIANCE DES MÉNAGES EN JUIN

PARIS (Reuters) - La confiance des ménages s'est repliée d'un point en France en juin par rapport au mois précédent, sous l'effet d'un regain de pessimisme concernant l'évolution de leur niveau de vie dans les prochains mois, selon les données publiées mardi par l'Insee.

L'indicateur synthétisant cette confiance recule à 97, un chiffre conforme aux attentes des économistes interrogés par Reuters. Il avait atteint le mois dernier son plus haut niveau depuis octobre 2007, tout en restant en deçà de sa moyenne de longue période, qui s'établit à 100.

L'enquête fait apparaître une légère hausse de l'opinion des ménages sur leur situation financière passée (+2 points) après quatre mois de stabilité, mais celle relative à leur situation future est en légère baisse (-1 point).

L'opinion des ménages sur l'opportunité d'effectuer des achats importants, qui avait bondi de huit points en mai, a rechuté de neuf points en juin, tout en se maintenant au-delà de sa moyenne de longue période.

Leur opinion sur leur capacité d'épargne actuelle reste à son niveau moyen de longue période pour le troisième mois consécutif et celle concernant leur capacité d'épargne future augmente de deux points pour retrouver sa moyenne de long terme.

Pour le deuxième mois consécutif, la proportion de ménages estimant qu'il est opportun d'épargner progresse de quatre points, tout en restant très inférieure à sa moyenne de longue période, observe l'Insee.

Après un regain d'optimisme en mai sur le niveau de vie en France - à la fois passé et futur - les soldes correspondants ont respectivement abandonné quatre et six points en juin, ce qui les éloignent davantage de leur moyenne de long terme.

Les craintes des ménages concernant le chômage, qui avaient plongé en mai, sont quasi stables en juin (-1 point) et atteignent leur plus bas niveau depuis juin 2008, sous leur moyenne de long terme.

La proportion de ménages estimant que les prix ont augmenté au cours des douze derniers mois est inchangée par rapport au mois de mai, avec un solde toujours largement inférieur à sa moyenne de long terme. En revanche, les ménages sont plus nombreux qu'en mai à estimer que les prix augmenteront au cours des douze prochains mois (+3 points).

(Myriam Rivet, édité par Emmanuel Jarry)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant