La confiance des investisseurs sérieusement écornée

le
0
(NEWSManagers.com) - Le calamiteux mois de mai 2010 a sérieusement ébranlé la confiance des investisseurs en la pérennité de la croissance mondiale et la capacité des entreprises à prospérer.

La dernière enquête BofA Merrill Lynch réalisée entre les 4 et 10 juin auprès de 207 gérants pesant quelque 606 milliards de dollars indique que seulement 24 % de l'échantillon en net prévoit une amélioration de l'économie mondiale au cours des douze prochains mois, contre 42 % en mai et 61 % en avril. Evolution parallèle sur les bénéfices des entreprises : 28 % du panel envisage une amélioration, contre 47 % en mai et 67 % il y a deux mois.

L'appétit pour le risque est toujours là, mais les investisseurs s'inquiètent des conditions de liquidité du marché, 42 % qualifiant la liquidité de " médiocre" contre seulement 22% en avril.

Les inquiétudes relatives à l'inflation se sont effondrées si bien que 80 % des gérants interrogés excluent un relèvement des taux de la Fed en 2010. L'enquête relève aussi que 38 % du panel estime que les actions sont sous-estimées, la plus forte proportion observée depuis mars 2009.

Les très mauvaises dispositions des investisseurs à l'égard de l'Europe semblent avoir touché le fond. Il y a encore un mois, les investisseurs indiquaient à 30 % qu'ils allaient sous-pondérer en priorité la zone euro, ils ne sont plus que 12 % à vouloir le faire. Les investisseurs sont un peu plus optimistes sur les actions européennes et 19 % d'entre eux voient l'euro s'apprécier dans l'année à venir contre 7 % en mai.

A noter toutefois que les investisseurs européens restent eux très moroses. Seulement 7 % d'entre eux envisagent une amélioration de l'économie dans les douze mois contre 23 % en mai. Et ils ne sont plus que 20 % à prévoir une progression des bénéfices dans les douze mois contre 74 % en avril?

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant