La confiance des investisseurs en l'économie a fait un bond significatif début août

le
0

(NEWSManagers.com) - Les investisseurs internationaux affichent une confiance beaucoup plus marquée dans les perspectives de croissance de l'économie mondiale, selon le dernier sondage BofA Merrill réalisé entre les 2 et 8 août auprès d'un échantillon de 229 participants à la tête de 671 milliards de dollars d'actifs sous gestion. Près des trois quarts (72% en net) des participants s'attendent à une croissance de l'économie mondiale au cours des douze prochains mois, contre seulement 52% le mois précédent. Un tel niveau de confiance ne s'était pas vu depuis près de quatre ans.

Les investisseurs restent malgré tout préoccupés par l'éventualité d'un atterrissage forcé de l'économie chinoise même si cette perspective s'est estompée depuis le mois dernier. Près de la moitié du panel estime malgré tout que l'économie chinoise constitue le plus grand risque pour les marchés et les économies, alors que les sondés ne sont plus que 32% à prévoir un ralentissement de l'économie chinoise, contre 65% en juillet.

Les perspectives dans la zone euro semblent également s'améliorer. Pas moins de 88% des gestionnaires de fonds européens anticipent désormais un renforcement de la croissance dans la région, soit deux fois le niveau observé le mois précédent. Et 20% des sondés seraient prêts à surpondérer la zone euro dans les douze prochains mois, un niveau jamais vu depuis plus de six ans. Mais si la zone euro veut sortir de la crise de la dette, elle doit impérativement retrouver une croissance beaucoup plus forte plutôt que de compter sur les interventions de Banque centrale européenne, estiment les investisseurs.

Cette amélioration de l'environnement macro-économique donne un peu plus de poids au scénario de la " grande rotation" des obligations vers les actions, déjà maintes fois évoqué en début d'année. La surpondération des actions a continué de progresser à 56% alors que la sous-pondération des obligations, favorisée par les perspectives de hausse des taux d'intérêt, atteint 57%. Toutefois, les investisseurs maintiennent un niveau élevé de cash car ils estiment dans leur grande majorité que le rebond de la croissance restera en dessous de son niveau potentiel dans l'immédiat.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant