La conférence environnementale doit reconnaitre le rôle moteur de l'agriculture biologique

le
0
La conférence environnementale doit reconnaitre le rôle moteur de l'agriculture biologique
La conférence environnementale doit reconnaitre le rôle moteur de l'agriculture biologique
Pour les professionnels du bio en France, la conférence environnementale est l'occasion de "faire des filières de l'Agriculture Biologique le moteur de la transition écologique de l'agriculture".

"La transition écologique de l'agriculture est une opportunité et une nécessité économique aujourd'hui. La bio plus créatrice d'emplois pérennes, moins subventionnée, portée par les consommateurs, fait figure de moteur de cette transition" expliquent-ils ainsi dans un communiqué.

La conférence environnementale doit traiter des enjeux agricoles

Pour ces professionnels, "le bilan du volet agricole du Grenelle de l'environnement est mauvais. Les chiffres de réduction des pesticides ou bien de développement de l'agriculture biologique ne seront pas atteints à fin 2012. La France consomme toujours plus de pesticides, les rapports s'accumulent sur le coût humain et financier de ces pollutions dites diffuses. La Cour des comptes a dressé un bilan clair des responsabilités politiques en la matière."

La conférence environnementale doit reconnaitre le rôle moteur de l'agriculture biologique

A moyens constants, la FNAB et le Synabio demandent ainsi une réorientation de l'argent public vers des filières agricoles respectueuses de l'environnement et créatrice d'emplois dans les territoires.

" Dès 2013, la transition écologique de l'agriculture doit passer par un soutien massif des Agences de l'eau au développement de l'agriculture biologique dans les zones à

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant