La complexité du lupus cutané

le
0
Il existe trois formes de lupus à expression cutanée dont le diagnostic repose sur les caractéristiques clinique, confirmé confirmé par une biopsie de la peau et par la recherche d'anticorps spécifiques.

Il est d'usage de séparer l'expression cutanée du lupus en deux maladies: le lupus systémique, à forte composante auto-immune et potentiellement grave, et le lupus cutané pur, beaucoup plus bénin. «C'est un peu schématique, estime le Pr Camille Francès, dermatologue (hôpital Tenon, Paris). En fait, il y a trois formes de lupus à expression cutanée. Le premier, le lupus aigu, est dans plus de 90% des cas associé à un lupus systémique. Il se manifeste essentiellement par l'érythème du visage en forme de loup.» Facilement reconnu, il évolue parallèlement au lupus systémique.

«Les deux autres formes cutanées, lupus subaigu et lupus chronique, posent plus de difficultés. Le lupus subaigu est isolé dans 50% des cas, et dans 50% des cas associé à un lupus systémique, tout en évoluant indépendamment de ce dernier. Il a un aspect très particulier, avec des lésions annulaires ou semblables au psoriasis, et parfois aussi l'érythème typique du visage.» Touchant su

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant