La compagnie Indigo assure le succès de l'Airbus A 320 NEO

le
0
En donnant un second souffle à son best-seller, l'A 320, Airbus lance également un défi à Boeing qui n'a pas encore décidé de lancer une version remotorisée ou non de son B 737.

«C'est le contrat de l'année ! C'est le plus gros 'deal' de toute l'histoire de l'aviation commerciale ! C'est la meilleure façon de lancer l'A 320 NEO car il démontre qu'il apporte de la valeur ajoutée aux compagnies aériennes», s'enthousiasme Louis Gallois, président exécutif d'EADS, maison mère d'Airbus, au lendemain de l'annonce de la signature d'un contrat géant avec la compagnie low cost indienne Indigo. Celle-ci s'est engagée à acheter 180 Airbus A 320, dont 150 de la série NEO c'est-à-dire des appareils moyens courriers remotorisés. Une commande de plus de 16 milliards de dollars au tarif catalogue.

Ce contrat est très important pour Airbus, estime Louis Gallois. «Le PDG d'Indigo qui fut le conseiller d'Air France pour la construction du 'hub' de Roissy-Charles-de-Gaulle, est un expert mondial en matière d'aéronautique. Nous sommes fiers d'avoir sa confiance», déclare le président. Le lancement de l'A 320 NEO est «d'ores et déjà un succès» grâce à c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant