La compagnie hongroise MOL précise ses griefs contre Nabucco

le
0

(Commodesk) L'énergéticien hongrois MOL, partie au projet Nabucco,  a bouclé son budget pour 2012, mais refusé toute ligne de crédit  supplémentaire pour le gazoduc venant de la Caspienne.

Les Hongrois s'interrogent sur le financement du projet européen, qu'ils jugent irréaliste. Nabucco devait coûter au départ 7,9 milliards d'euros, mais les estimations ont presque doublé. Le consortium Nabucco Gas Pipeline International GmbH (NIC) a été créé en juin 2004 pour la construction et l'exploitation du gazoduc. Le chantier doit débuter en 2013 et le gazoduc devrait fonctionner à partir de 2017.

D'après le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung, les sociétés associées au projet, l'autrichien OMV et l'allemand RWE, notamment, envisagent une version réduite du gazoduc. Au lieu de courir sur 4000 km, depuis Erzurum en Anatolie jusqu'à Baumgarten en Autriche, le gazoduc, désormais dénommé Nabucco Ouest,  n'irait plus que de la frontière turco-bulgare à l'Autriche.

Nabucco doit transporter 30 milliards de mètres-cubes de gaz par an, en provenance d'Azerbaïdjan, voire potentiellement d'Irak et du Turkménistan.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant