La compagnie Emirates se pose à Lyon après Paris et Nice

le
0

LYON (Reuters) - Désireuse de renforcer son implantation sur le sol français, Emirates a choisi Lyon pour l'ouverture d'une nouvelle ligne.

La compagnie aérienne inaugurera le 5 décembre une ligne Lyon-Dubaï qui fera dans un premier temps l'aller-retour en Airbus A 340-500 cinq fois par semaine avec la perspective de passer à un vol quotidien.

Cette ligne est la troisième implantation française de la compagnie basée à Dubaï après Paris et Nice.

"Nous avons cherché une troisième route au départ de France et Lyon correspondait parfaitement à nos attentes en termes d'opportunité de développement pour le trafic passagers et cargo", a expliqué vendredi Thierry Auroc, directeur général France d'Emirates, lors d'une conférence de presse.

"La vallée du Rhône et la région Rhône-Alpes représentent un important potentiel et cette clientèle est intéressée par les 126 destinations offertes par le 'hub' de Dubaï, au Moyen-Orient, en Asie, en Inde, en Afrique de l'Est, en Australie et en Océanie. C'est le hub le plus efficace du monde. Dubaï traite plus de passagers que JFK à New-York", a-t-il ajouté.

La compagnie mise aussi sur le développement du tourisme à Dubaï, neuvième ville la plus visitée au monde.

Le directeur général France d'Emirates estime que la région Rhône-Alpes peut être très attrayante pour les clients des Emirats.

"Lyon est attractive par son côté touristique, par ses grands événements comme les fêtes du 8 décembre, sa gastronomie, ses musées et la proximité des stations de ski", a-t-il dit.

"Nous portons une attention particulière à ce projet, nous sommes convaincus qu'il y a de part et d'autre une clientèle", a poursuivi Thierry Auroc, qui vise un taux de remplissage de 85% sur cette ligne.

Philippe Bernand, directeur des aéroports de Lyon, s'est réjoui du choix d'Emirates.

"C'est une nouvelle occasion de relier Lyon au reste de la planète", a-t-il dit.

Les prix démarreront à 750 euros en classe économique et 2.500 euros en business. Les tarifs de la première classe, qui offre 12 mini suites privatives, n'ont pas été communiqués.

Emirates est l'une des compagnies aériennes qui se développe le plus rapidement au monde.

Catherine Lagrange, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant