La compagnie Air France traque ses islamistes

le
2
Le Canard enchaîné a enquêté sur les cas de radicalisation au sein d'Air France. La compagnie assure que les passagers sont en sécurité absolue.
Le Canard enchaîné a enquêté sur les cas de radicalisation au sein d'Air France. La compagnie assure que les passagers sont en sécurité absolue.

Les informations publiées mercredi 5 octobre par Le Canard enchaîné font froid dans le dos. Selon l'hebdomadaire, de nombreux incidents ont eu lieu ces derniers mois au sein de la compagnie Air France, et les services de renseignements font tout pour surveiller les milliers d'agents et de sous-traitants qui travaillent sur les aéroports français. Selon un fonctionnaire du renseignement interrogé par Le

Canard, « une dizaine de personnes sont sous surveillance » dans le groupe. Et certains salariés qui comptent dans leurs familles plusieurs radicaux et qui sont eux-mêmes musulmans salafistes ont d'ores et déjà été licenciés ou déplacés à des postes peu exposés.

Le fonctionnaire du renseignement l'assure à l'hebdomadaire : « Nous avons constaté plusieurs anomalies avant le départ de plusieurs vols commerciaux. Elles s'apparentent à des tentatives de sabotage. » Une panne récurrente sur des « moteurs relais », qui permettent aux commandants de bord de contrôler le réacteur depuis le cockpit, a ainsi été détectée. Après enquête, les services de renseignements sont rapidement remontés jusqu'à un suspect, un employé d'Air France qui, écrit Le

Canard enchaîné, « a pris la poudre d'escampette dès qu'il s'est senti surveillé ». Il se trouverait aujourd'hui au Yémen.

Israël rayé de la carte

De forts soupçons ont aussi...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8842851 il y a 4 mois

    Il serait temps de s'apercevoir que la cinquième colonne est en place et fera autant de dégâts qu'en Birmanie..!

  • dotcom1 il y a 4 mois

    On est en guerre contre EI mais on laisse ses soldats circuler où bon leur semble. Une drôle de guerre vraiment...